[création de personnage] Le personnage comique – 2ème partie

Fiche 1 - la création de personnage

Tel est pris…

Qu’attend-on d’un personnage comique

Qui ne s’est pas laissé emporter par un gag de Gaston Lagaffe ou de Achille Talon. Bon, je suis un vieux de la vieille, j’ai 44 ans. Mes références sont un peu lointaine. Mais les ressorts comiques classiques, même aujourd’hui, fonctionnent toujours. Je me marre autant devant un Titeuf ou un Sœur Marie Thérèse des Batignoles. Mais c’est vrai qu’entre les Pieds Nickelés et le dernier Fluide Glacial, l’humour à un tout petit peu changer.
En tout cas, notre seul attente vis-à-vis d’un personnage comique en BD et de nous déclencher un fou rire mémorable… J’en ai quelques uns à mon actif. Et c’est ce qui me plaît dans la bande dessinée : comment, en quelques images et 2 lignes de dialogues,  se retourner le bide d’un énorme éclat de rire. Toutefois, la multitude d’albums aujourd’hui nous permet ce constat : l’humour en BD est largement plus subtile et diversifié que l’on croit.

Où trouve-t’on les personnages comiques

– Le genre

La BD comique est un genre à part entière. Elle est souvent considérée comme réservée aux enfants : tiens t’as qu’à lire un Boule et Bill, ça te passera le temps. Et dans dans cette branche, vous en trouverez des tonnes. Boule et Bill, Achille Talon, Lucky Luke, Astérix, etc. Ceci dit, lorsqu’adulte nous en reprenons la lecture, les doubles sens apparaissent.
Mais la BD comique se diversifie et devient plus adulte. Même dans une BD plus “enfantine”, comme le Petit Spirou, les gags sont parfois assez osés. Enfin, dans les périodiques comme L’Écho des Savanes ou Fluide Glacial, l’humour sale, graveleux et très adulte s’affiche ouvertement… Personnellement, j’adore.

– le type de personnage comique

Vous avez l’embarras du choix : le gaffeur, le maladroit, le coléreux, le niais, le morveux, l’intelligent subtile, l’ignorant, l’amoureux transi, le balourd, le nabot, le vieux beau, etc. Bref une ribambelle de caractéristiques s’offre à vous. Toutes les situations sont un prétexte à la rigolade. Profitons-en !
Le personnage comique est souvent le héros, notamment dans la BD de gags (1 pages = 1 gag) ou un groupe comme dans les Pompiers de Stedo. Ils récurrents et s’appliquent à tout rater.
Toutefois, il est facile de trouver des les comiques dans tous les styles de BD. Il peut être considéré comme le faire-valoir du héros, comme pouvait l’être Fantasio au début de Spirou. Le plus souvent, le personnage comique est l’exact opposé du héros classique. Comme une personnalisation des ses défauts. Le capitaine Haddock en est le meilleur exemple. Il est colérique, alcoolique, bagarreur, à l’opposé d’un Tintin plus réfléchit.

– Mon parcours

Je suis un grand fan de la BD comique. Je crois qu’elle m’a procuré mes plus grands fous rires. La plupart des mes dessins tournent d’ailleurs, autour de ce thème. Et je trouve que c’est une excellente école pour travailler les expressions du visage. Les émotions sont accentuées et exagérées. Ce travail me permet de faire passer, avec beaucoup plus de force, une histoire, un message et au final, esquisser un sourire.

Savoir donner à son histoire, même dramatique, un zeste d’humour renforce votre lien avec le lecteur. Comme une soupape de sécurité, un sas de décompression qui laisse une respiration dans la narration.

… Les héros comique nous offre l’occasion rêvée de nous défouler, c’est à dire d’accomplir avec un malin plaisir tout ce qui nous est normalement interdit sans la vie courante…

Amusons-nous à concevoir un personnage de BD Comique

Le style graphique

Dés qu’on entend BD comique, on voit tout de suite les Achille Talon, Astérix ou Gaston Lagaffe : bref, le style gros-nez. La bande dessinée franco-belge en a usé et abusé. Et encore aujourd’hui, elle trouve ses adeptes (Je dois avouer que c’est mon style préféré). La caricature et la “simplicité” du trait en font un stéréotype. Difficile de prendre un personnage comme Spirou est en faire un acteur trop sérieux. Quoique dans la machine qui rêve, Tome et Janry ont tenté l’expérience et j’aime plutôt bien.

Mais actuellement, le genre se réinvente tous les jours Un Lanfeust saura jongler entre humour et aventure ou Larcenet mettra de la fantaisie dans ses albums comme Le Combat Ordinaire ou dans la ligne de front une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh durant la 1ère guerre mondiale.

Par contre, je ne connais pas de BD comique avec un trait ultra-réaliste. Il doit certainement en exister mais je l’ignore. Je pense qu’il est difficile d’adopter ce style et de faire un album entièrement humoristique. Si vous en connaissez, dites le moi en commentaire, je serai curieux de les lire.

 La forme

Je connais 4 formes de mise en page pour la réalisation d’un album comique.

  • Le dessin de presse : une seule illustration reprenant l’actualité. Le dessin se veut rapide comme le sont les nouvelles. Enfin le texte est incisif et percutant. Exemple : le Chat de Geluck.
  • Le strip : succession de 3 à 4 cases seulement créant une histoire très courte avec une intro, un développement et une chute très rapide. Un exercice très difficile si on décide de ne pas mettre de dialogue. Exemple Snoopy de Charles M. Schulz.
  • 1 page, 1 gag : une histoire un peu plus développer sous forme de sketch. C’est la forme la plus utilisé par les auteurs classiques tel que : Franquin et Gaston Lagaffe ou la série Les Blondes.
  • L’album classique : Souvent l’aventure appelle les héros comiques qui s’engagent dans un périple remplit d’embuches et de gags à gogo. Souvent nous retrouvons des personnages, pourtant cantonné à des albums 1 page=1gag, comme Léonard  avec son bon disciple de Turk ou les Schtroumph de Peyo

Un peu d’exercice

Passons au cas pratique : Créer deux personnages style gros-nez et amusez-vous à faire 5 strips de 3 cases pas plus. Envoyez-moi vos réalisations sur contact@lfgcommunication, je me ferai un plaisirs de les commenter.

A bientot
*Cette articles contient des liens affiliés. Cela signifie que lorsque vous cliquez sur un lien d’affiliation, vous serez dirigé vers amazon.fr. Vous n’êtes en aucun cas obligé d’acheter quoique ce soit.
Aimer, Commenter, Partager, Abonnez-vous

Laisser un commentaire